Lire plus" />

Disparition de Crédit Téléphonique: Comment Orange Cameroun dépouille ses abonnés

0

On n’a pas fini se faire dépouiller chez Orange Cameroun. Entre services de contenus, Megawin et  facturation internet hors forfait, on peut dire que ce ne sont pas les opportunités qui manquent. Avant, il suffisait d’être vigilant pour y échapper, car on savait plus ou moins quoi faire pour éviter ou arrêter de se faire avoir. Mais aujourd’hui, avec la toute dernière invention d’Orange, plus personne n’est épargné.

Cette dernière trouvaille, c’est le vol de crédit de communication après recharge. En effet, depuis quelques mois, des abonnés Orange voient régulièrement leur crédit de communication disparaitre de leur compte principal quelques secondes seulement après la recharge sans aucune raison apparente.  Un achat de crédit Orange Money qui ne dépose que le bonus et pas le crédit principal, le solde qui affiche 0 Francs alors qu’on vient d’effectuer une recharge de crédit, une partie de sa recharge qui disparait quelques secondes seulement après qu’on ait reçu le SMS de confirmation, voilà quelques scénarios qui constituent désormais le quotidien de bon nombre d’abonnés Orange au Cameroun. J’en suis moi-même victime depuis plusieurs mois déjà.

Lors des premières plaintes, le service client Orange m’avait informé que j’étais débité à cause du service MEGAWIN. Je ne me rappelais pourtant pas m’être récemment abonnée à ce service. Ils m’avaient alors rassuré de m’avoir désinscrit du dit service.  Cependant, après quelques semaines de répit, mes recharges avaient à nouveau recommencé à disparaitre sans raison.

J’ai pendant plusieurs semaines cru que j’étais la seule victime avant de constater plus tard sur les réseaux sociaux que le mal était général et que l’opérateur faisait des centaines voire des milliers de victimes tous les jours: Ils sont des dizaines ces abonnés Orange qui se plaignent chaque jour sur les réseaux sociaux de s’être fait voler du crédit de communication après un transfert ou un achat de crédit via Orange Money. Des dizaines tous les jours sur les réseaux sociaux, probablement des centaines au téléphone avec le service client et des milliers qui souffrent en silence  de ce que j’ai envie d’appeler la plus grosse arnaque de l’année.

Les montants soustraits varient d’un abonné à l’autre et en fonction du montant de la recharge effectuée.

Le pire avec cette situation c’est que le service client Orange a été jusqu’ici incapable d’expliquer clairement pourquoi le crédit a été débité. Des fois ils avouent n’avoir aucune visibilité sur la transaction pour laquelle la recharge a été débitée ; le plus souvent dans ces cas-là,  ils promettent que le crédit sera entièrement restauré. Ils demandent alors de redémarrer son téléphone et de revérifier son solde. Dans la plupart des cas, le crédit est entièrement restauré.

Les victimes sont désormais condamnées à contacter le service client et à redémarrer leur téléphone après chacune de leur recharge pour que leur crédit de communication soit restauré.

Lorsque le service client n’est pas contacté, le crédit disparu n’est alors jamais restauré. On imagine alors comment l’opérateur peut s’en mettre plein les poches sur le dos de ces milliers d’autres camerounais résignés, qui n’ont pas le réflexe / l’idée d’appeler le service clients ou simplement qui ne remarquent pas que leur crédit a été réduit ou entièrement retiré.

Si vous faites un tour sur la page Facebook d’Orange Cameroun, vous pourrez lire les nombreuses plaintes et injures publiées chaque jour en commentaire sur les publications de l’opérateur. De même, sur Twitter, une recherche avec les mots clés Orange Cameroun et vol de crédit ou disparition de crédit, vous permettra de retrouver quelques-unes des plaintes de clients à propos de cette pratique douteuse.

Les plaintes sont nombreuses et pourtant rien n’y fait. Certains se plaignent, d’autres pleurent en silence. D’autres ont signifié leur ras-le bol en jetant leur SIM, certains entreprennent d’emmener leur numéro avec eux grâce à la portabilité désormais effective. Entre temps, l’opérateur continue de se sucrer sur le dos des consommateurs sous le regard du régulateur et du Minpostel qu’on entend beaucoup quand il s’agit de licences et de non-respect de la réglementation, mais beaucoup moins quand il s’agit de qualité de service et de respect des droits des consommateurs.

 

Morceaux Choisis Facebook

Morceaux Choisis Twitter

Partager

À propos de l'auteur

Jeune entrepreneure. Curieuse, passionnée de nouvelles technologies, de musique et de photographie. Fondatrice du blog Le Mobile au Kamer.

Laisser un commentaire