Echange de Bitcoin au Cameroun

Alors que l’économie mondiale retrouve peu à peu des niveaux de croissance d’avant la pandémie, de nombreux camerounais recherchent dans leur propre pays de nouvelles opportunités économiques pouvant leur permettre de prendre part à cette nouvelle croissance. Et pour les amateurs de Cryptomonnaie,  l’espoir réside dans ces innovations technologiques récentes de plus en plus en vogue que sont le Bitcoin et la technologie blockchain.

Le Bitcoin est une monnaie numérique gérée par une autorité décentralisée. Grâce à la technologie de stockage et de transmission d’information connue sous le nom de «blockchain», le Bitcoin est capable d’exister en tant que monnaie transparente et à accès ouvert, libre des contraintes des devises traditionnelles émises par le gouvernement.

Bitcoin

Flying Logos, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons

En tant que moyen de paiement, le bitcoin fournit des frais de transaction peu élevés, et est de ce fait, de plus en plus adopté par les commerçants et les plateformes d’e-commerce, encouragés par des frais de transaction faibles,  généralement inférieurs aux 2 à 3 % facturé par les organismes de cartes de crédit.

Le marché ne cesse de se développer et on note l’explosion de startups africaines proposant des portefeuilles électroniques  et des plateformes d’échange de crypto monnaie.

L’une de ces plateformes africaines d’échange de crypto-monnaie dénommée Yellow Card s’est récemment installée au Cameroun avec  pour objectif déclarent mes promoteurs, d’apporter «la liberté financière pour tous» aux Camerounais.

La plateforme Yellow Card a été fondée en 2016 par Chris Maurice et Justin Puiroux. Ces derniers disent avoir été choqués de découvrir le montant qu’une banque américaine traditionnelle facturait aux Africains pour envoyer de l’argent à l’étranger. Ils décident alors de s’associer à Munachi Ogueke dans le but vulgariser le Bitcoin en Afrique comme une solution pour « rendre les services financiers de base accessibles à tous». En 5 ans, ils prennent d’assaut l’Afrique et opère déjà dans 13 pays dont le Cameroun et prévoient des expansions dans 5 autres pays dans les mois à venir.

D’après les promoteurs de l’entreprise, l’arrivée de Yellow Card au Cameroun devrait profiter à de  nombreux camerounais, tout comme cela été le cas dans d’autres pays où l’entreprise est opérationnelle. Leur mission  affirment-ils est d’éduquer le public sur l’utilité du Bitcoin en tant qu’outil financier accessible à tous, et de fournir un moyen sûr et pratique d’acheter et de vendre du Bitcoin depuis leur téléphone mobile. Et  qu’à travers l’échange de cette crypto-monnaie, dont la croissance est de plus en plus rapide,  davantage de Camerounais pourront atteindre la liberté financière.

Le fondateur de Yellow Card, Chris Maurice, a étayé cette affirmation en affirmant que « Bitcoin peut être un outil puissant pour les Camerounais pour créer leur propre épargne et même commencer à investir- le tout sans avoir besoin d’un compte bancaire. »

En effet, la liberté qu’offre le Bitcoin, loin du contrôle des banques et des trésors nationaux est l’une de ses plus grandes forces. Le Bitcoin peut être utilisé par des personnes de tous horizons ; ce qui en fait la solution idéale pour ceux qui n’ont peut-être pas auparavant eu accès à des économies, des investissements ou des paiements internationaux à faible coût. Récemment, la valeur de Bitcoin a atteint un sommet sans précédent, démontrant encore son potentiel de création de richesse (même pour ceux qui achètent de petites quantités). En effet, Depuis Mars 2020, la valeur du Bitcoin ne cesse de grimper. Elle est passée de 9000 $ en Mai 2020 à 19 000$ en novembre 2020 à plus 48 000$ en date du 15 février 2021, soit un peu plus 26 millions de FCFA.

Ces partisans de la crypto-monnaie semblent très optimistes quant au fait que les usagers ont énormément de profit à titrer de la crypto-monnaie et attendent patiemment de voir son utilisation et son adoption.

Le bitcoin est aujourd’hui présenté comme une valeur refuge au même titre que l’or, bien plus qu’un moyen de paiement, malgré la réticence des experts financiers qui jugent le Bitcoin bien trop volatile pour être une valeur refuge.

Minette
Créatrice de Contenus et Blogueuse Camerounaise, Techie, passionnée de nouvelles technologies, accro de musique, amateur de photographie. Fondatrice du blog Le Mobile au Kamer et plusieurs autres plateformes de contenus

J’ai Testé My Way+ d’Orange Cameroun, l’offre exclusive de l’Application MyOrange

Previous article

Yellow Card lance le plus grand comptoir Over-the-Counter (OTC) de Cryptomonnaies en Afrique

Next article

You may also like

Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

More in Mobile Money