Lire plus" />

Comment Éviter la Facturation Internet Hors Forfait chez Les Opérateurs Mobiles

1

La facturation hors forfait, c’est cette pratique qui consiste à facturer la consommation internet des usagers au Ko ou Mo de données, directement depuis le compte principal, en l’absence ou à l’épuisement de son forfait internet. Alors qu’ailleurs c’est l’exception, au Cameroun la taxation directe constitue encore la norme. Une arnaque Un abus, qui enrichit nos opérateurs, et ne profite qu’à eux ; car qui veut être débité de 25F pour chaque Méga octet de données téléchargé quand il peut avoir 100 Mo à 100 Francs ? En tout cas pas moi.

Taxation directe, facturation directe, navigation à l’acte, Pay as you go etc., quelque que soit le nom qu’on lui donne, la facturation hors forfait fait toujours autant de mal à notre crédit de communication et à nos poches, surtout quand on sait que le prix du Mo en taxation directe peut couter jusqu’à 100 fois plus cher que dans un forfait internet.

Le prix du Mégabit de data varie d’un opérateur à l’autre. Il est de 50F/Mo chez Orange Cameroun, 30F/Mo chez Camtel dans l’offre Fako,  25 F/Mo chez Nexttel et à 20F/Mo chez MTN depuis quelques mois. Les seules offres internet mobiles qui nous mettent actuellement à l’abri de la taxation directe sont celles de Camtel X-TremNet et de YooMee Mobile (ainsi que Vodafone Cameroon avant sa cessation d’activité).  Bref uniquement des offres internet qui n’incluent pas la voix.

Que ce soit à 20F ou à 50F le Mo, la taxation directe coute cher, et l’on ne s’en rend généralement compte que lorsque la connexion s’arrête complètement parce que le compte principal a été vidé ou encore quand on reçoit  la notification qui annonce qu’on vient de consommer déjà 1000F de crédit à l’usage.

C’est à cet effet que j’ai décidé aujourd’hui de faire ce long article afin de partager avec vous quelques astuces et règles pratiques qui pourrons vous aider à tomber moins souvent dans le piège de la facturation hors forfait.

1) Choisir le bon opérateur

Mon premier conseil serait d’opter pour une offre internet mobile qui n’applique pas de facturation hors forfait. Il s’agit par exemple de Camtel  et de YooMee chez qui une fois le forfait épuisé ou expiré, on est tout simplement déconnecté quel que soit le solde restant dans le compte. Malheureusement ces deux-là n’offrent pas de voix, donc si on surfe avec son mobile, ce n’est pas l’offre la plus adaptée.

Nexttel Cameroon aussi est un choix relativement intéressant grâce au throttling proposé sur ses forfaits illimités à partir de 500 Francs. Grâce à ces forfaits, une fois le volume de data consommé, le débit est considérablement réduit, mais on continue d’avoir accès  internet jusqu’à la fin de durée de validité du forfait.

2) Maintenir le solde de son compte principal à 0 Franc

Évitez d’avoir du crédit de communication en plus dans la SIM avec laquelle on est tout le temps connecté, c’est pour moi la base et la règle d’or. Ceci est encore plus vrai quand on utilise des équipements internet tels que des Mifi et clés internet car en plus on n’est pas en mesure de recevoir les notifications à temps. Impossible d’être victime de facturation hors forfait  si on n’a pas de crédit de communication dans son compte principal. Toutefois cette règle d’or peut s’avérer compliqué quand on surfe avec son téléphone et qu’on est obligé d’avoir du crédit pour effectuer des appels. Pour y parvenir, vous pouvez utiliser les astuces suivantes

3) Séparer sa SIM appels de sa SIM data

Il est plus facile d’être toujours à 0F de crédit sur son compte principal quand la SIM qu’on utilise pour surfer est différente de celle qu’on utilise le plus pour les appels. Facile et pratique si on a un téléphone double SIM ou deux téléphones; mais compliqué si on n’en a qu’un.

4) Adopter le Mobile Money pour ses recharges

Parce que c’est compliqué quand on n’a pas de crédit dans son compte et qu’on doit passer un appel ou activer un forfait, je recommande d’avoir toujours du crédit dans son compte Mobile Money. Avec de l’argent dans son compte MTN Mobile Money ou Orange Money, vous êtes sûr d’avoir toujours du crédit  disponible pour quand vous en avez besoin pour appeler ou pour renouveler votre forfait ; bien au chaud dans votre portefeuille électronique à l’abri de la facturation hors forfait. L’achat du crédit est gratuit et en plus on a droit à 100% de bonus à chaque recharge, donc c’est 100% bénef.

5) Opter pour les forfaits Bonus pour appels

Parce qu’il est plus facile d’être tranquille avec 0F dans son compte principal quand on a un forfait mensuel activé pour ses appels.

 

6) Désactiver la connexion des données avant toute recharge

Il ne faut pas plus de 5 minutes pour épuiser 1000F de crédit en taxation directe quand WhatsApp ou facebook est activé en  background ; avant de faire palabres avec la Go du call-box pour le crédit que vous ne retrouvez pas, assurez-vous que vous avez bien arrêté le service internet du téléphone au moment de la recharge de crédit.

7) Éviter les recharges vers une SIM dans un modem internet quand ce dernier est en marche.

C’est une mauvaise idée de garder son modem allumé pour essayer d’activer le forfait à distance. Avant j’utilisais l’application Huawei Hi-link pour activer un forfait internet dans mon Mi-fi MTN, mais le coup était violent quand il m’arrivait d’oublier de désactiver les données avant la recharge : en moins  de 2 minutes, 10 000 F deviennent 9400 F et tu ne peux plus activer de forfait souhaité.

Pour les modems, pour plus de sécurité toujours retirer la SIM du modem avant le transfert de crédit et activer les forfaits depuis un téléphone dans lequel on a désactivé les données internet.

8) Adopter les services d’envoi de forfaits Internet pour recharger les modems

MTN et Orange proposent des services d’envois de forfaits qui vous mettent à l’abri de la facturation hors forfait si vous utilisez un modem ou si votre SIM principale est différente de votre SIM data. Il s’agit des offres Take Ya Own chez Orange (#145*5#) et de l’option « Offrir ce forfait » chez MTN. C’est vraiment le bon réflexe à avoir quand on utilise un modem internet pour surfer. Beaucoup plus pratique que de retirer la SIM du modem avant la recharge.

9) Eviter les forfaits Jour et préférez les forfaits longue validité

Même s’ils sont pratiques et économiques, les forfaits journaliers sont un vrai appât pour la facturation hors-forfait. Si vous le pouvez, évitez le stress quotidien de taxation directe à l’épuisement de votre forfait jour en optant pour des forfaits mensuels. Parfois on parvient à être vigilant 99 jours, puis un jour on fait la sieste avec ses données activées pour se réveiller quelques heures plus tard et voir que le forfait a expiré entre temps et que le compte principal a été dépouillé en taxation directe à cause d’applications en tâche de fond, qui tournent à l’arrière-plan ou des images des groupes WhatsApp téléchargées automatiquement.

Si vous choisissez de rester sur les forfaits jour, suivez toujours la règle d’or : 0F dans le compte principal, toujours et toujours.

10) Créer vos propres alertes

Ça peut être un rappel sur agenda ou réveil pour vous rappeler qu’il est l’heure de renouveler votre forfait internet ou qu’il est temps de désactiver vos données (efficace avec Orange qui notifie quand le volume est épuisé et pas quand il va expirer). Et enfin contrôlez vos forfaits sans cesse et penser à arrêter la connexion de données ou à renouveler le forfait avant l’épuisement total du forfait. Quand on a du crédit de communication dans son compte, Il vaut mieux ajouter 100F pour 50 Mo sur son forfait quand on est à 80% plutôt que d’attendre d’être 95% et ainsi prendre le risque de perdre beaucoup plus d’argent.

Beaucoup de jonglage et de règles à suivre pour éviter la taxation directe, alors que les opérateurs pourraient nous rendre la vie plus facile en la désactivant simplement ou au moins en nous laissant le choix de l’activer ou pas, comme le faisait Vodafone Cameron. En attendant qu’ils décident de faire preuve de bonne foi, on est obligé de se protéger comme on le peut. N’hésitez pas à partager en commentaire vos astuces à vous pour éviter la taxation directe.

Partager

À propos de l'auteur

Jeune entrepreneure. Curieuse, passionnée de nouvelles technologies, de musique et de photographie. Fondatrice du blog Le Mobile au Kamer.

Un commentaire

Laisser un commentaire