Le service Orange Money se porte bien

1

Le 11 Mars dernier, une information largement diffusée via SMS, les réseaux sociaux et les groupes WhatsApp, faisait état de ce que l’Etat camerounais avait demandé la fermeture de Orange Money et qu’il fallait immédiatement vider son compte Orange Money. Une rumeur très vite démentie par l’opérateur : Orange Money se porte bien au Cameroun.

A l’origine de cette rumeur, vraisemblablement l’article de Jeune Afrique intitulé  la BCEAO bloque les transferts internationaux d’Orange Money  paru  le  vendredi 10 Mars 2017,  qui annonçait l’interdiction par les autorités financières de  la Côte d’Ivoire, du Sénégal  et  du Mali, des transferts de fonds entre les pays de l’UEMOA et la  France.

Dès le lendemain, ce message « Breaking News ! si vous avez de l’argent à Orange Money, Veuillez vider vos comptes. L’Etat a autorisé de fermer les comptes Orange Money – STEM... » était repris et diffusé sur les réseaux sociaux, WhatsApp et via SMS.

Certains citaient l’article de Jeune Afrique pour soutenir leur propos dans la diffusion de la fausse rumeur.  Comme pour dire: Comme ces pays d’Afrique de l’Ouest, le Cameroun venait lui aussi d’interdire Orange Money… Bien que le contenu de cet article fut tout autre.

Craignant le pire pour l’argent déposé dans leur compte Orange Money, plusieurs abonnés n’ont pas hésité à se rendre dans les points de vente ce weekend  pour retirer leur argent, pendant qu’il était encore temps.

Le démenti d’Orange Cameroun

Face à la viralité de cette rumeur, Orange Cameroun n’a pas trainé à faire un démenti.  Le même jour, Blaise Etoa d’Orange Cameroun tweetait :

Le hashtag #BravoOrangeMoney avait ensuite été repris plus tard par d’autres employés de l’opérateur pour des tweets visant à rassurer sur l’état du Orange Money au Cameroun.

La campagne de l’opérateur contre cette fausse rumeur s’est poursuivie hors ligne le lundi 13 Mars avec ce SMS envoyé aux abonnés orange:  » Cher client, de fausses informations sur la fermeture des comptes Orange Money circulent. Veuillez les ignorer et effectuer vos transactions en toute sécurité« .

La viralité de cette rumeur  et surtout la réaction de nombreux camerounais face à celle-ci, témoigne une fois de plus la méfiance des usagers camerounais dans les établissements financiers, surtout depuis les cas Cofinest et Fiffa et plus récemment la  crise COMECI, encore bien présent dans les esprits.

Partager

À propos de l'auteur

Jeune entrepreneure. Curieuse, passionnée de nouvelles technologies, de musique et de photographie. Fondatrice du blog Le Mobile au Kamer.

Un commentaire

  1. Il faut savoir qu’Orange et mtn mobile money sont des activités légales. Ces deux entités sont respectivement les «opérateurs techniques» de la BICEC et d’Afriland first bank.

    Ces deux banques sont ce qu’on appelle des ÉMETTEURS DE MONNAIE ÉLECTRONIQUE.

    A la différence de uba avec sa carte porte monnaie électronique, la bicec et afriland ont décidé d’opter pour la solution mobile money,plus lucrative.

    Et afin de mieux passer auprès des clients, ils ont appelé leurs services Orange money et mtn mobile money . D’où la confusion actuelle.

    J’espère que j’ai pu éclairer

Laisser un commentaire