Lire plus" />

Vague de colère contre Orange Cameroun et sa Réserve de Crédit

3

Du crédit de communication mis en « réserve » immédiatement après les recharges, une pratique de l’opérateur Orange Cameroun qui est loin de réjouir ses abonnés. Après des dizaines de plaintes adressées à l’opérateur via des tweets et des commentaires sur Facebook au cours des cinq derniers mois, l’indignation contre la mise en réserve est passée à la vitesse supérieure il y a quelques jours avec le lancement d’une campagne sur les réseaux sociaux sous le hashtag #OrangeIsTheNewMafia.

#OrangeIsTheNewMafia Orange Cameroun

1) Comprendre La Réserve

• C’est quoi exactement la Réserve ?

La réserve est un compte spécial dans lequel une partie ou la totalité du crédit de communication d’un abonné est parfois automatiquement transféré, immédiatement après une recharge de crédit. Il existe deux types de réserve : La réserve de crédit qui se fait sur le crédit de communication et la réserve de data qui se fait sur le volume d’un forfait data.

•  Ce que dit Orange Cameroun : La réserve en 4 tweets

Selon l’opérateur, «la réserve correspond au volume déjà entamé depuis l’ouverture de la première session lors de votre navigation sur internet». Ceci afin de garantir (autre tweet)«que les connexions débutées pourront être achevées et ainsi éviter les déconnexions intempestives». Il ajoute dans un autre tweet que «l’information relative à la réserve n’apparait que pour les clients – ayant un forfait ne pouvant supporter le trafic data suite à plusieurs sessions ouvertes [ou]  trafiquant sur le compte principal ».

En d’autres termes, on est éligible pour la mise en réserve de son crédit, dès lors qu’on est resté connecté après l’épuisement du volume de son forfait internet. Donc, si l’on a utilisé son forfait internet jusqu’à épuisement, et que l’opérateur n’a pas trouvé de  crédit  de communication dans le compte principal pour nous maintenir connecté en facturation hors forfait, lors de la prochaine recharge, l’on doit s’attendre à ce qu’une partie ou la totalité de notre crédit de communication soit mis en réserve.

Par ailleurs, le compte de réserve vers lequel l’argent de l’abonné est détourné, est destiné uniquement à internet. Il ne peut être utilisé pour émettre des appels ou activer un forfait internet. Donc si vous passez un appel et que le montant dans le compte principal est épuisé, votre appel s’arrête et le crédit mis en réserve n’est pas utilisé pour vous permettre de poursuivre votre appel. Mais si vous activez un forfait internet et que celui-ci vient à s’épuiser ou à expirer, vous êtes facturé sur le compte de réserve en  facturation directe au Kilooctet de données.

Plus de transparence dans les disparitions de crédit

Dès son instauration, la pratique de la réserve a été présentée par l’opérateur comme une innovation, mise en place pour apporter plus de transparence à ses abonnés. Dans plusieurs tweets publiés en avril dernier, l’opérateur dit « Orange innove et répond au besoin de transparence émis par les clients utilisateurs d’internet. Désormais, à partir #123# vous avez l’information sur le montant de votre crédit principal et votre crédit mis en réserve pour internet ».

L’institution de la réserve aurait donc pour but d’apporter plus de transparence sur les nombreuses disparitions de crédit dont étaient victimes les abonnés Orange depuis l’année dernière. Si la disparition des recharges n’est pas nouveau pour les abonnés Orange Cameroun, avec la réserve ceux-ci peuvent enfin lui donner un nom.  (Pour en savoir plus sur les disparitions de crédit, je vous invite à lire l’article Disparition de Crédit Téléphonique: Comment Orange Cameroun dépouille ses abonnés).

2) Colère des Abonnés Orange contre la Réserve.

Longtemps avant le lancement de la campagne #OrangeIsTheNewMafia, les abonnés Orange avaient été nombreux à manifester leur mécontentement vis-à-vis de cette pratique, et ce dès son instauration en mars dernier.

Cependant, malgré ces nombreuses plaintes, rien n’a été fait par l’opérateur pour remédier à la situation. Au contraire, ce dernier veillait à chaque fois à rappeler aux abonnés qui se plaignaient le pourquoi de la réserve, présentée comme une pratique tout à fait « normale »  et  à les inviter à  désactiver leurs données mobiles et à redémarrer leur téléphone, afin que leur crédit soit restauré dans le compte principal.

La Campagne #OrangeIsTheNewMafia

Cette campagne a été lancée le 22 août 2018 sur le réseau social Twitter par le blogueur Florian Ngimbis qui, quelques jours avant se plaignait comme des dizaines de clients avant lui, de cette pratique très peu agréable, dans ce tweet.

Le tweet avait été suivi par d’autres tweets sur le sujet, le vote d’un hashtag, puis le lancement de la campagne sur Twitter le 22 août 2018 et la mise en ligne d’une pétition le 23 août.

Une semaine après le début de la campagne, la petition a obtenu plus de 1300 signaturesmais  encore aucune communication de la part de l’opérateur. La suite de cette campagne telle qu’annoncée par son initiateur prévoit la collecte des signatures sur le terrain, une plainte collective adressée à l’opérateur, la saisie de l’Agence de Régulations de Télécoms (ART) et ensuite un appel au boycott, si la réserve n’est pas supprimée.

En espérant que l’opérateur écoute les appels pressants de ses abonnés et qu’il mette fin à cette pratique, je vous laisse avec 3 conseils pour éviter la réserve :

  • Renouveler votre forfait internet avant son épuisement
  • Veiller à ne jamais activer vos données mobiles lorsque vous n’avez pas de forfait internet
  • Changer d’opérateur
Partager

À propos de l'auteur

Jeune entrepreneure. Curieuse, passionnée de nouvelles technologies, de musique et de photographie. Fondatrice du blog Le Mobile au Kamer.

3 commentaires

  1. J’avoue que c’est par cet article que j’ai un peu compris cette histoire de réserve. Par ailleurs, le dernier conseil me semble le plus efficace et le plus pragmatique. Pour ceux qui craignent de perdre leur numéro, il est possible de le garder même en changeant d’opérateur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.